Autoformation d’un village à okinawa et changements de conscience collective: perspectives pour penser l’histoire de vie collective en formation

Autores

  • Makoto Suemoto Institut universitaire de Minatogawa, Japon

DOI:

https://doi.org/10.31892/rbpab2525-426X.2019.v4.n12.p832-848

Palavras-chave:

Autoformation, Éducation populaire, Histoires de vie, Récits collectifs

Resumo

Dans cet article, l’auteur essaie d’approcher un des thèmes de l’éducation asiatique: la formation de l’individu qui vit dans la collectivité. Il le fait en analysant des changements de conscience collective au sein d’un lieu vécu en commun par les habitants d’un petit village au nord de l’île principale d’Okinawa après la seconde guerre mondiale. Ce village nommé « Village H » dans le cadre de cette étude est connu notamment à cause du projet national de construction des bases US qui a rendu nécessaire de remblayer les côtes de l’océan. Cela a provoqué des mouvements de résistance chez les populations locales des préfectures d’Okinawa qui durent encore aujourd’hui. Cependant la visée de l’étude n’est pas de traiter ce problème sur un pan politique mais de l’examiner à partir d’une perspective socio-culturelle et éducative. Les changements radicaux survenus dans le village H ont en effet un sens éducatif s’ils sont pensés comme le résultat d’une évolution des mœurs et des consciences collectives des villageois. Du point de vue de transactions proposées par Gaston Pineau et Marie-Michèle (1983) dans l’ouvrage “Produire sa vie. Autoformation et autobiographique”, la conscience collective d’un village est pensée comme une vie humaine dont le parcours peut être appréhendée de la même manière que celle d’une personne.

Downloads

Não há dados estatísticos.

Biografia do Autor

Makoto Suemoto, Institut universitaire de Minatogawa, Japon

Institut universitaire de Minatogawa, Japon. Directeur de l’Institut de Minatogawa, Japon. Il a été professeur en sciences de l’éducation à l’Université de Kobe. Il est l’un des pionniers des histoires de vie en formation au Japon et a contribué au travers de publications, par l’organisation de rencontres scientifiques, par la traduction d’ouvrages, à faire connaître cette approche et à la diffuser dans les pratiques d’éducation des adultes, d’éducation populaire, et de recherche biographique au Japon.

Referências

ARDOINO, Jacques. Propos actuels sur l’éducation. Paris: L’Harmattan, 2004.

CERTEAU, Michel. L’invention du quotidien, tome 1. Arts de faire. Paris: Gallimard, 1990.

COULON, Marie Jo et LE GRAND, Jean Louis. Histoires de vie collective et éducation populaire. Paris: L’Harmattan, 2000.

DELORY-MONBERGER, Christine. La condition biographique. Paris: Téraèdre, 2009.

COMITE D’EDITION DU VILLAGE H, MAGAZAN D’H ---Hinuku---. Okinawa, 1998.

LANI-BAYLE, Martine. Taire et transmettre. Paris: Chronique sociale, 2006.

LINDQVIST, Sven. Creuse là où tu es. In: CHABLT, M.; VIDRICAIRE. Objets pour la Philosophie II. A. St-Martin: 1985. p. 73-83.

MATSUDA, Motoji. La ville qui résiste. Tokyo: Iwanami, 1999.

MATSUI, Ken. Développement et changement social du Shima. In : MATSUI, Ken. (éd). Des îles Okinawa. Tokyo: Publication Universitaire de l’Université Tokyo, 2004. p. 6-24.

NAKAMURA, Seiji. L’enjeu de faire Aza-shi à l’Okinawa. In: NIJIMA, Tsuguo et UCHIDA, Tsukasa (éd.). Etude communautaire sur la relation entre des villes et zones rurales. Soufu-sha, 2000. p. 93-106.

PINEAU, Gaston. MARIE-MICHELE. Produire sa vie. Autoformation et autobiographie. Edilig: Edition Saint-Martin, 1983

SHIMABUKURO, M. L’autonomie du village et le kominkan indépendant. In: KOBAYASHI, Fumito (éd). Le kominkan dorénavant. Tokyo, Kokudo-sha, 1999, p. 90-104.

SUEMOTO, Makoto. L’approche socio-éducative sur la Shima-société en Okinawa par la voie narrative. Tokyo, Fukumura, 2013.

TAKAHASHI, Akiyoshi. La délocalisation des bases américaines et le développement local en Okinawa. Nihon-keizai-Hyoron, 2001.

TOMINAGA, Kenichi. La modernisation du Japon et le changement social. Tokyo, Kodansha, 1990.

UEHARA, Kentaro. Le perspectif de la communauté Okinawan, Journal sociologique de l’Université Ryukoku, v. 49, p. 19-29, 2016.

Publicado

2019-12-26

Como Citar

SUEMOTO, M. Autoformation d’un village à okinawa et changements de conscience collective: perspectives pour penser l’histoire de vie collective en formation. Revista Brasileira de Pesquisa (Auto)biográfica, [S. l.], v. 4, n. 12, p. 832–848, 2019. DOI: 10.31892/rbpab2525-426X.2019.v4.n12.p832-848. Disponível em: https://revistas.uneb.br/index.php/rbpab/article/view/7537. Acesso em: 21 jun. 2024.