Mise en discours du politique dans La conjuration des bâtards de Francine Noël

  • Michel Nareau Collège militaire royal du Canada à Kingston

Resumo

Cet article vise à saisir comment le roman La conjuration des bâtards de Francine Noël propose une axiologie métissée, à travers d’une part la célébration de la figure de l’aubain et du déplacement et d’autre part la reconnaissance politique par la délibération, grâce à un sommet sociopolitique qui est lu comme une pantopie transaméricaine. En faisant converger l’ensemble des protagonistes du cycle romanesque de Maryse à Mexico, Noël lie l’appartenance continentale du Québec au besoin discursif d’ouverture à des périphéries militantes, dans une lecture politique et identitaire de l’Amérique latine. La mise en récit de ce sous-continent se fait alors par la célébration d’une résistance qui passe par la prise de parole légitimante, selon la définition que lui donne Jacques Rancière.

Downloads

Não há dados estatísticos.

Biografia do Autor

Michel Nareau, Collège militaire royal du Canada à Kingston

Professeur adjoint au département d’études françaises du Collège militaire royal du Canada à Kingston.

Publicado
2013-07-26
Métricas
  • Visualizações do Artigo 199
  • PDF downloads: 166
Edição
Seção
SEÇÃO LIVRE