Etudiants, chercheurs, écrivains à la croisée des langues et des cultures

Autores

  • Karine Rouquet-Brutin

DOI:

https://doi.org/10.30620/p.i..v2i2.1555

Resumo

Resumo

Cette communication souhaite ouvrir quelques pistes de réflexions sur les enjeux subjectifs, épistémologiques, politiques impliqués par le franchissement des frontières. Jem’intéresserai aux démarches des étudiants venus poursuivre leur recherche en France confrontés à une autre culture, une autre langue, un autre régime de discours et à celles d’écrivains, penseurs, chercheurs, venus d’ailleurs qui ont choisi de rester en France et d’écrire en français : Julia Kristeva (universitaire, psychanalyste, écrivain d’origine bulgare), François Cheng (chercheur, traducteur, poète d’origine chinoise), Janine Altounian (traductrice de Freud, essayiste, d’origine arménienne). C’est à l’occasion du déplacement et du franchissement des frontières qu’émerge la question qui a besoin de la langue et de la culture de l’autre pour se formuler.

Palavras-chave

Interculturalidade. Língua. Poder.

Downloads

Não há dados estatísticos.

Downloads

Publicado

2015-09-27

Como Citar

ROUQUET-BRUTIN, K. Etudiants, chercheurs, écrivains à la croisée des langues et des cultures. Pontos de Interrogação – Revista de Crítica Cultural, Alagoinhas-BA: Laboratório de Edição Fábrica de Letras - UNEB, v. 2, n. 2, p. 95–112, 2015. DOI: 10.30620/p.i.v2i2.1555. Disponível em: https://revistas.uneb.br/index.php/pontosdeint/article/view/1555. Acesso em: 13 jul. 2024.