ICONOGRAPHIQUE ET DISCOURS DE PROPAGANDE POLITIQUE AUTOUR DES PRESIDENTIELLES CAMEROUNAISES DE 2018

  • Michel Feugain

Resumo

La société contemporaine camerounaise est en proie aux crises diverses, notamment économiques, institutionnelles, et surtout politiques. Cet article se borne à étudier la crise politique qui secoue le Cameroun depuis les dernières élections présidentielles du sept octobre deux mille-dix-huit. En effet, si ces élections ont été émaillées d’irrégularités et d’autres fraudes massives à la faveur du candidat président sortant, Mr Paul Biya, il reste que le Cameroun connaît de véritables violations de droits dont l’arrestation arbitraire de journalistes, la séquestration de la classe politique de l’opposition ainsi que la répression de tout mouvement de protestation pacifique, l’exil massif de la jeunesse d’une part et d’hommes politiques et écrivains d’autre part ne sont que les aspects visibles d’un système politique en perte de repères. Cet article exploite les discours de quelques acteurs camerounais ainsi que l’iconographie (image fixe ou mobile) que relaient aussi bien la presse écrite ou audiovisuelle que les réseaux sociaux. Au cœur de ce contexte apocalyptique de crise, le génocide encore en cours dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun attire le regard des organisations internationales non sans dévoiler la complicité implicite des partenaires occidentaux dont le silence ou la condamnation des atrocités tient encore de la géopolitique.

Publicado
2020-01-14